Place Camélinat/ Abrioux : B. BESCHIZZA veut transformer l’extension du collège en opération immobilière !

Les élus socialistes vous informent sur le projet du maire à propos d’un terrain légué à la ville proche du collège et sur les actions menées par les élus de l’opposition depuis décembre 2015.

Monsieur Pecoroni a légué à la Ville en 2010 sa propriété de 1 291 m2 mitoyenne du collège « Le Parc » pour un projet à usage scolaire ou périscolaire (logements instituteurs, terrain de jeux ou de sports, classes, piscine, gymnase…)

La commune a accepté le legs en septembre 2011 par un vote en conseil municipal à l’unanimité.

Pour le maire d’alors G. Segura et l’ensemble du conseil municipal, ce legs était l’occasion inespérée de pouvoir reconfigurer avec le Département, le collège « Le Parc »: reconstruire de nouveaux locaux sur ce terrain pour régler enfin les problèmes d’organisation et de sécurité dus aux 3 sites et avoir 2 vrais pôles fonctionnels, de part et d’autre de la place.

La nouvelle municipalité avec M. Beschizza a racheté le pavillon mitoyen 13 Place Camélinat en 2014 pour le même projet.

La délibération du 17 septembre 2014 précise bien en annexe : acquisition d’un pavillon de 317 m2 pour 436 700 euros, « cette acquisition faciliterait de facto la réflexion en cours sur l’aménagement de la Place Camélinat et la recomposition du collège  Le Parc  sur un seul site. »

La ville dispose à présent d’une réserve foncière importante de 1 608 m2 .

Les conditions pour reconfigurer le collège sont d’autant plus favorables que le Département lance un Plan Collèges ambitieux de 640 millions pour la rénovation des collèges existants.

Mais coup de théâtre au conseil municipal de Décembre 2015 : nous découvrons le soir même, déposée sur table, une délibération par laquelle M. BESCHIZZA décide de vendre le domaine à un promoteur !

Afin de bloquer cette opération qui ne respecterait ni le testament ni l’avenir du collège, nous avons voté contre et avons déposé un recours au Tribunal administratif.

Craignant une décision défavorable du tribunal, sans attendre la réponse, M. BESCHIZZA retire la délibération du 16 décembre 2015 et présente le 25 mai 2016 une nouvelle délibération pour « réétudier les modalités de vente et le cas échéant procéder à la révision des conditions du legs » et propose de vendre le terrain 1 233 000 euros.

En fait, il préfère réaliser une opération immobilière sur un terrain légué, en sacrifiant de façon définitive la reconfiguration du collège.

La volonté de M. Pecoroni ne doit pas être trahie , son geste de générosité envers les jeunes aulnaysiens et leurs familles doit être respecté! Ils ont droit à un collège digne de ce nom !

Nous sommes fermement décidés à défendre le projet initial en faveur du collège et nous déposons un nouveau recours au Tribunal administratif concernant la délibération du 25 mai 2016.

Rejoignez-nous dans notre action contre le bétonnage du site et pour sauver le projet initial !

Les élus socialistes et républicains

Publicités