Une cérémonie républicaine… mais réservée à la droite

Il y a quelques semaines nous vous informions que l’association politique de droite JAIM’ Aulnay, les Jeunes Amis de la Majorité municipale d’Aulnay-sous-Bois (crée en décembre 2015) dont la mission principale est de relayer la bonne parole de la municipalité demandait au maire de  recevoir avec sa majorité les nouveaux électeurs afin de leur remettre leur carte électorale.

Nous rappelons également que cette cérémonie de citoyenneté n’était pas l’idée du siècle, le code électoral la prévoit déjà. Elle était organisée tous les ans par l’ancienne municipalité conduite par Gérard Segura jusqu’à ce que Bruno Beschizza décide d’y mettre fin en 2014.

Au cours de cette cérémonie de citoyenneté, le maire, en tant qu’agent de l’Etat est astreint à un devoir de stricte neutralité mais peut souligner à cette occasion la pluralité des sensibilités politiques, base de tout système démocratique.

Nous espérions que la remise des cartes électorales qui a eu lieu ce vendredi 27 mai à l’Hôtel de ville , se passe non pas comme le réclamait l’association « par le maire et son équipe municipale » mais par l’ensemble des membres du conseil municipal, élus de la majorité et de l’opposition.

Malheureusement le maire n’a pas dérogé à ses habitudes, faire comme s’il n’ y avait pas d’autres sensibilités politiques que « les Républicains » à Aulnay, comme si seuls 43 élus de droite sur un total de 53 siégeaient au Conseil municipal, comme si près de 40% des votants en 2014 n’avaient pas voté pour la liste « Aulnay avance ». C’est tout un art de se dire « Républicain » de nom et pas dans les faits.

Mais pourquoi le Maire use-t-il de tous les stratagèmes pour effacer de toutes les communications et les événements les élus de l’opposition dont un en particulier le député Daniel Goldberg?

Oussouf SIBY

Publicités