Mais que deviennent les conseils de quartier?

Depuis 2 ans, la participation des habitants est en chute libre ! Par le passé, ces instances de démocratie participative étaient vues comme essentielles pour débattre librement entre habitants, élus et agents municipaux.

De belles réalisations sont nées de ces conseils comme les jardins partagés du Gros saule et de la Rose des vents, l’aménagement de carrefours, l’installation de bancs ou de jeux, un stade synthétique à la Cité de l’Europe, le projet d’aménagement du terrain du CMMP ou du site de la Croix Blanche maintenant à l’abandon depuis 2 ans..

A présent, les Aulnaysiens ne s’y retrouvent plus ! La municipalité a décidé de passer de 12 à 8 quartiers plus grands et organise moins de réunions, d’où un désintérêt de la population. En effet, il s’agit plus de communiquer sur des projets déjà décidés que d’impliquer réellement les habitants à leur conception et à leur mise en œuvre : ordre du jour fixé par la municipalité, des élus qui donnent des informations générales et écoutent peu, un suivi aléatoire des échanges entre deux réunions. Le rôle du citoyen est cantonné à être informé sur des sujets encadrés. Il doit écouter, mais surtout pas débattre ou proposer.

En réduisant ces conseils à de simples chambres d’enregistrement, la municipalité se prive de la connaissance et de l’expertise des Aulnaysiens, de leur capacité à élaborer des projets pour le bien commun et ne favorise pas non plus la cohésion sociale.

Décidément cette majorité de droite a un problème avec la démocratie…

Oussouf SIBY

Publicités