Budget 2016: l’opposition explique pourquoi elle vote contre!

La présentation du Budget Primitif est intéressante puisqu’elle précise pour 2016 les montants des recettes, les prévisions de dépenses et qu’elle met en évidence les choix opérés par la municipalité pour répartir et utiliser les ressources durant l’année.

Vous trouverez ci-joint l’intervention d’Evelyne DEMONCEAUX, conseillère municipale au nom du groupe PS:

1er point : les recettes pour 2016

Les dotations de l’Etat baissent de 4 Millions en 2016 dont 3,11 dans le cadre du redressement des finances publiques mais 2 ressources supplémentaires atténuent cette baisse: une hausse par l’Etat des impôts de 13 M et 2,4 M d’excédent sur le poste assainissement à présent transféré à la Métropole.

A ces recettes réelles s’ajoute le solde positif 2015 de 3 M.

Ainsi, les recettes cumulées pour 2016 sont de 171,5 M contre 173 en 2015 soit une baisse modérée de 1,5 M.

Monsieur le Maire ,vous critiquez les baisses de dotation en omettant de dire aux aulnaysiens que votre formation politique en propose 3 fois plus !

 2ème point : les prévisions de dépenses pour 2016

Vous avez prévu une baisse de 4M en dépenses de fonctionnement. C’est un effort important, peut-être difficile à réaliser sur une année, avec , comme vous le reconnaissez vous-même, des charges  incompressibles et des charges rigides comme la masse salariale.

Et évidemment, à cet instant je veux vous dire notre désaccord avec la fin du CAP tel qu’il a été pensé par Jean- Claude Abrioux. Certes, vous n’allez pas fermer la lumière mais vous voulez profondément changer le projet toujours novateur d’un centre de création et de production de musiques actuelles utile aux aulnaysiens et qui fait la renommée de notre commune.

Les baisses des dépenses d’équipement ont particulièrement attiré notre attention.

Pour 2016, vous proposez  de voter un montant de 25,2 M, ce qui est faible.

Non seulement les investissements ont baissé de 12 M depuis 2014 mais de surcroît toutes les sommes ne sont pas utilisées, il y a un décalage de plusieurs millions entre les montants votés et ce qui est réalisé.  C’est regrettable puisqu’il s’agit de travaux pour la Ville.

Une ville de la taille d’Aulnay nécessite 30 à 33 M d’investissements par an.

Avant 2008, ils étaient en moyenne de 23 M, montant insuffisant pour garder un patrimoine en bon état. Nous avons fait entre 34 et 35 M d’investissement par an pour rattraper le retard de travaux. Vous allez revenir à la situation antérieure avec forcément des conséquences pour l’avenir si l’entretien redevient insuffisant.

Ainsi, après l’ensemble des opérations, le Budget Global Ville 2016 sera de

217, 7 M contre 220, 3 en 2015 soit 2,6 M de moins (1% du total).

La dette est en augmentation suite à de nouveaux emprunts, soit 1309 euros par habitant en 2014, 1352 euros en 2015, 1362 en 2016 ce qui reste cependant inférieur aux villes de même strate (1 493 euros)

Quelques remarques concernant les ratios principaux:

Ils montrent pour Aulnay, un niveau élevé de dépenses mais aussi un niveau élevé de recettes par rapport aux villes de même strate.

Pour 2016, la ville reçoit 2059 euros par habitant soit 435 de plus que les villes de même strate.

La ville dépensera en fonctionnement 1946 euros par habitant soit 543 de plus, ce qui veut dire pour les aulnaysiens, davantage de services.

Par contre la ville consacre un faible pourcentage en dépenses d’équipement par rapport à ses recettes : le ratio est de 14,7 % en 2016.

Les villes de même strate ont un ratio de 24% . En 2013 nous étions à 23,5%. On nous parle toujours de programmes d’investissements démesurés voire irresponsables sous notre mandat. La comparaison montre que nous avons consacré aux dépenses d’investissements (rénovation des quartiers, travaux dans les bâtiments publics, démolition de l’usine d’amiante ….) la part de recettes nécessaires pour répondre aux besoins, une part semblable aux villes de même importance.

La répartition des recettes et des dépenses varient peu d’une année à l’autre mais on constate des baisses dans des secteurs essentiels :

-enseignement-formation : les dépenses diminuent de 2 M.

-assainissement et espace public : en baisse

-culture , secteur social et santé : en baisse

-subventions aux associations : en baisse de 10%

Par contre, les dépenses pour la sécurité continuent à progresser avec notamment des moyens supplémentaires pour la police municipale. En 2013 : 6 M, en 2015 : 7 M et pour  2016  près de 8 M.

Nous espérons que les résultats seront à la hauteur des attentes !

Vous faîtes payer aux aulnaysiens la suppression des 12 000 postes de policiers nationaux décidés par vous-même sous le mandat de Nicolas Sarkozy.

Baisse importante pour l’aménagement et les services urbains

40 M en 2015, 33,6 en 2016 soit 7 M de moins mais 19 M de moins qu’en 2014.

-pour le PRU- Zac des Aulnes – voirie : moins 3 M

-la rénovation du patrimoine bâti : moins 2 M

-la rénovation des bâtiments scolaires : moins 1,6 M

Comment allez-vous financer les opérations lourdes comme la rénovation des quartiers Mitry, Gros Saule, comment répondre aux besoins de travaux d’entretien et d’agrandissement? Il faudra espérer de nouvelles subventions de l’Etat. Vous allez d’ailleurs bénéficier des 13 M pour la destruction du Galion et des 2 tours promises par l’Etat dès février 2014.

Les charges de personnel :  de 97,9 M en 2015 (60% du budget) à une prévision de 94,2 M en 2016 (58 % ).

Ces charges pourraient évoluer au niveau de la ville ou en lien avec le Territoire mais Aulnay doit garder des services de qualité. Elle possède par exemple un service rare en France, la Mission handicap depuis 1995 avec ses auxiliaires d’intégration qui aident en crèche, à l’école et en centre de loisirs les enfants porteurs de handicap.

 Nous avons été surpris par contre par les tableaux des états du personnel depuis 3 ans:

Nombre d’emplois budgétaires fin 2013: 2284 – fin 2014: 2312 – fin 2015 et donc au

1er janvier 2016 : 2419 soit 135 postes de plus en 2 exercices.

Certes, le nombre de personnes non titulaires, de remplaçants a baissé mais nous sommes très étonnés de cette augmentation massive en 2 ans alors que vous nous reprochiez si souvent une hausse inconsidérée de la masse salariale.

En conclusion :

Le Compte administratif 2015 montre un budget en équilibre avec un solde modéré et un Budget Primitif 2016 à nouveau très contraint.

Vous vous plaignez de budgets difficiles à équilibrer, de baisses de subvention …

La création de la Métropole a pour objectif de réduire les inégalités territoriales. Il y a alors pour les villes du département et donc pour la nôtre, des batailles à mener, celle d’une répartition  plus équitable des ressources et celle d’une plus grande justice fiscale entre les territoires.

Mais dans l’immédiat pour 2016, vous faîtes des choix qui vont dégager des marges mais qui vont pénaliser les aulnaysiens et prioritairement les jeunes, les familles modestes ou les classes moyennes avec:

-des économies sur des services essentiels tels que social, culture, sport, éducation

-la réduction des subventions et des aides aux associations

-un transfert d’impôts sur les usagers par une hausse des tarifs des services publics au lieu d’avoir une position de solidarité de tous selon ses moyens.

Et vous empruntez régulièrement pour investir de moins en moins, ce qui est inquiétant pour l’état du patrimoine et pour l’attractivité de la ville.

Pour ces raisons, l’opposition a voté contre ce budget primitif 2016.

Evelyne DEMONCEAUX

Publicités