La tribune de l’opposition du mois de Mars

Main mise de la droite sur le Grand Paris

2016 voit la naissance de la Métropole du Grand Paris et de 12 territoires.

Cette nouvelle organisation voulue par la gauche a pour objectif de mieux répondre aux besoins des habitants: pallier le manque de logements, lutter contre les inégalités territoriales en matière de santé, d’éducation, d’emploi, d’environnement et créer une solidarité financière entre les communes.

Face à la superposition complexe de couches administratives et d’intérêts souvent opposés, la Métropole devra avoir des compétences et des moyens suffisants pour enclencher une dynamique autour d’un projet commun.

La Métropole pêche par un défaut de démocratie puisque tous les conseillers  métropolitains et territoriaux n’ont pas été élus au suffrage universel direct mais désignés par les conseils municipaux. La Métropole sera dirigée par une majorité de droite.

A Aulnay, impressionnant cumul des mandats! B.BESCHIZZA maire, conseiller régional, président de territoire, président du SEAPFA.

S.MAROUN:1ère adjointe, conseillère départementale, conseillère territoriale,vice-présidente de la Métropole.

Vont-ils appliquer la même politique que celle subie à Aulnay depuis 2 ans avec B. BESCHIZZA: une politique sans ambition, défavorable aux plus fragiles, mettant à mal les services publics municipaux. Que penser de la proposition démagogique digne de l’extrême droite, reprise par S.MAROUN concernant un RSA conditionné à du bénévolat obligatoire alors que l’on attend des élus, non pas la stigmatisation des plus fragiles, mais une politique pour l’emploi, la justice sociale et la solidarité.

Evelyne DEMONCEAUX

Publicités