Séverine MAROUN, Bruno BESCHIZZA même combat pour le cumul des fonctions …..et des indemnités !

Au moment où Mme MAROUN, 1ère adjointe de notre ville tente de stigmatiser les allocataires du RSA, les Aulnaysiens sont en droit de s’intéresser à ses nouvelles fonctions et ses cumuls d’indemnités légales qui y sont attachés.

Reprenant,  pour les cumuls de fonction et d’indemnité, l’exemple du maire BRUNO BESCHIZZA, et non contente d’occuper le poste de 1ère adjointe d’une ville de 83000 habitants, Mme MAROUN cumule actuellement les postes suivants :

  • 1ère adjointe de la ville
  • Conseillère Départementale, membre de la commission plénière Education, Jeunesse et Citoyenneté
  • Vice-Présidente du Conseil de la Métropole du Grand Paris
  • Conseillère territoriale du T7, Paris Terres d’Envol (sans indemnité)
  • Présidente de l’OPH d’Aulnay (sans indemnité)

Au regard de cette situation, peut-on encore moralement exiger quoi que ce soit d’un allocataire du RSA. C’est aussi méconnaître totalement les droits et devoirs des allocataires (définis au niveau national) comme le lui rappelle Stéphane TROUSSEL dans un récent courrier

Au-delà de ces déclarations fantaisistes et politiciennes, ce qui pose problème en revanche est l’engagement et la disponibilité nécessaire pour assurer toutes ces fonctions. L’inauguration du salon du chocolat est certes très sympathique mais ne répond pas aux réelles attentes des Aulnaysiens en matière d’emploi, de logement, de rythme scolaire et de bien d’autres problèmes urgents à résoudre pour notre ville.

Dès lors, il n’est pas étonnant aujourd’hui que le service des audiences auprès des habitants mis en place par l’ancienne équipe municipale ait été purement et simplement supprimé et que désormais ni le maire ni sa 1ère adjointe ne prennent le temps de recevoir les administrés demandeurs.

Aujourd’hui sur notre ville, seul  Daniel GOLDBERG notre député assure cette mission de service public, sans cumul de fonction et avec une présence effective à l’Assemblée et sur le terrain

Au moment où l’on parle de non cumul des mandats, n’y avait-il pas au sein du conseil municipal d’autres personnes moins engagées que ces deux élus pour remplir correctement ces missions ?

Dans un article du Parisien, Mme MAROUN nous explique qu’elle veut donner l’image d’une « élue de proximité et de terrain » elle a sans doute oublié de préciser de quel terrain il s’agissait.

AULNAY RESPECTUEUSE on nous avait dit !!!!

Marc MOREL

Publicités