Prime d’activité: mode d’emploi

La prime d’activité est effective depuis le 1er janvier 2016. La nouvelle prime se substitue au  RSA activité et à la prime pour l’emploi (PPE), deux aides jugées inefficaces. L’objectif est d’améliorer le pouvoir d’achat des travailleurs précaires et inciter les chômeurs à retrouver un emploi. En effet, la prime d’activité offrira un bonus plus important qu’aujourd’hui à ceux qui touchent un petit salaire.

Les premiers versements commenceront à partir du 5 février 2016. Quelques 5,6 millions de personnes, dont 4 à 5 millions de foyers et 1 million de jeunes aux revenus modestes, en seront bénéficiaires.

Les bénéficiaires de la prime d’activité pourront en formuler la demande auprès des Caisses d’allocations familiales (Caf) . Les actuels bénéficiaires du RSA qui travaillent percevront automatiquement la prime d’activité sans aucune démarche à effectuer.

Qu’est-ce que la prime d’activité ?

La prime d’activité est un complément de revenu mensuel pour les travailleurs d’au moins 18 ans,  gagnant moins de 1 500 euros par mois (pour un célibataire). Les étudiants et les apprentis peuvent également y avoir droit s’ils justifient, dans le trimestre concerné, de revenus d’activité suffisants (salaire mensuel au moins égal à 893,25 euros).

À quelles conditions ?

Avoir au moins 18 ans ; être de nationalité française, ressortissant de l’Espace économique européen ou de la Suisse ou pour les autres nationalités être depuis au moins cinq ans en situation régulière en France ;

Résider en France ; ne pas être travailleur détaché en France ; être salarié ou travailleur indépendant ; pour les salariés, percevoir un salaire inférieur à 1 500 € net par mois (montant pour une personne seule) ; attention, pour les étudiants salariés et les apprentis, sous certaines conditions : percevoir durant au moins trois mois, un salaire minimum mensuel d’environ 890 € net.

La prime d’activité n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu.

Quelles sont les démarches à faire ?

Pour les bénéficiaires du RSA : aucune démarche particulière à effectuer ;

Pour les bénéficiaires de la prime pour l’emploi (mais pas du RSA) :

Vous pouvez estimer vos droits à la prime avec un simulateur directement sur le site de la CAF et déposer ensuite, le cas échéant, une demande à partir de janvier 2016 auprès des caisses d’allocations familiales (Caf) ;

Pour les personnes non bénéficiaires du RSA ou de la prime pour l’emploi :

Vous pouvez estimer vos droits à la prime avec un simulateur et déposer ensuite, le cas échéant, une demande à partir de janvier 2016 auprès des caisses d’allocations familiales (Caf) .

Oussouf SIBY

Publicités