Quand Bruno Beschizza transforme ses vœux en meeting électoral UMP!

Le samedi 9 janvier était la date retenue pour la tenue  des traditionnels vœux de la municipalité à la population. Dans ce moment particulier,  le Maire s’adresse à tous les habitants en rendant compte des actions de son équipe devant la population mais pas seulement : il représente aussi la concorde républicaine et le fait qu’il représente tous les habitants de la commune, sans distinction d’opinions politiques.

Or ce samedi, les aulnaysiens et les aulnaysiennes ont assisté à un véritable meeting politique UMP. Jamais Aulnay n’avait connu des vœux transformés en meeting électoral, aucun des prédécesseurs de B. Beschizza, de gauche comme de droite n’avaient osé le faire.

Vous nous direz ce n’est pas étonnant, que vous n’êtes pas surpris, que notre Maire n’en est pas à son premier dérapage .

Tout le monde se souvient de la réunion partisane organisée en mairie avec en soutien à Valérie Pécresse durant sa campagne des élections régionales, la réunion sur la sécurité entre Maires-candidats de droite lors de la campagne des élections régionales à la mairie, l’utilisation du journal municipal Oxygène en vulgaire outil de propagande ou encore l’utilisation des moyens de communication municipaux à des fins partisans.

Le discours du Maire débute par l’accueil du Préfet et des différents élus…. de droite ! Pas un mot d’accueil pour notre député, Daniel GOLDBERG, pourtant présent avec les élus de l’opposition comme chaque année, au contraire d’élus de droite du département. Être « Républicain » de nom seulement, c’est tout un  art !

Puis nous entrons dans le vif du sujet avec un discours ponctué d’attaques déplacées de l’Etat, de critique scandaleuse sur les magistrats et la Justice, des mensonges répétés, une remise en cause permanente de l’ancienne majorité comme seul perspective . M.BESCHIZZA semble oublier que c’est lui qui se trouve aux commandes de la ville et depuis maintenant deux ans ! Peut-être serait-il temps de prendre ses responsabilités plutôt que de rejeter ses fautes sur le monde entier ?

Enfin, son discours, aux relents populistes, se termine sur un déversement de haine et de rancœur sur ceux qui fuient la guerre et les persécutions. Le Maire s’attaque ainsi aux plus fragiles, opposant les pauvres aux miséreux et rendant les premiers responsables des maux qui frappent les seconds. Après avoir refusé que la ville accueille des migrants, sans aucune honte, il jette la suspicion sur toutes ces femmes, ces hommes et ces enfants.

On s’attendait lors de ces vœux à être rassuré notamment sur les services à la population, la fermeture ou pas du CAP, le devenir du Centre de danse du galion…. Pas un mot non plus sur l’école, le logement, le développement économique ou l’environnement.

C’est cela Aulnay irrespectueuse, Aulnay perdante…

Oussouf SIBY

Publicités