Bien mesurer les conséquences de sa colère dans un vote contestataire…

Parce que beaucoup se posent des questions légitimes et qu’un des seuls moyens d’exprimer son mécontentement et sa colère envers la classe politique toute entière est de voter à l’extrême… droite, à tous, je veux juste que vous puissiez avoir en tête ce que représente la prise d’une région par le Front national

Il ne faut pas oublier de prendre compte les conséquences d’un avènement possible de l’extrême droite, imaginons le temps de cette lecture la réalité ainsi :

Le 2 décembre 2015, dans le cadre de la campagne pour les élections régionales, Marion Maréchal-Le Pen et Louis Aliot, têtes de liste du Front national en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, ont pris position contre le Planning familial, promettant de supprimer, s’ils étaient élus, les subventions que lui versent les conseils régionaux.

La veille, la petite-fille de Jean-Marie Le Pen déclarait, dans un discours identitaire propre au Front national : « Nous ne sommes pas une terre d’islam, et si des Français peuvent être de confession musulmane, c’est à la condition seulement de se plier aux moeurs et au mode de vie que l’influence grecque, romaine, et seize siècles de chrétienté ont façonnés ».

Elle a ajouté : « Chez nous, on ne vit pas en djellaba, on ne vit pas en voile intégral et on n’impose pas des mosquées cathédrales »

Dans le programme actuel du Front national, on peut lire, entre autres horreurs : « Les étrangers qui travaillent et qui cotisent bénéficieront du fruit normal de leurs cotisations. Les étrangers en situation légale qui ne trouvent pas de travail seront incités à retourner dans leur pays au bout d’un an d’inactivité (…). La priorité nationale s’appliquera également en matière de logement social où, à situation égale, le logement sera d’abord proposé aux personnes ayant la nationalité française. Les allocations familiales seront réservées aux familles dont un parent au moins est français ou européen ». Le Front national ne propose, ni plus ni moins, de faire de la discrimination basée sur la nationalité une règle centrale des politiques publiques en France.

Cette liste qui marque un recul des libertés fondamentales est malheureusement encore longue. Et je n’ose la mettre en regard à l’urgence planétaire criante dont une partie du dénouement se joue à la COP 21 et dont ce parti se désintéresse totalement…. Pour ce combat, aller de l’avant, ensemble, avec tous les Hommes, pour préserver la planète et notre avenir commun, est la première des nécessités.

Alors, avant d’aller voter, réfléchissons bien…Car le programme du front national est nettement marqué par l’absence de considération de notre alterité, de notre Humanité et nous entraine inexorablement vers la déshumanisation…

D’autres propos tendent à le confirmer :

« Marine Le Pen s’attaque aux questions de santé. La candidate Front national pour la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie aux élections de décembre, a présenté ses propositions pour améliorer la santé des Nordistes. L’une d’entre elles consiste en « l’éradication de l’immigration bactérienne (…) liée à l’afflux migratoire »

«Il y a des battues contre les sangliers… contre les loups… contre les lynx… contre les ours… Etc. Et si on organisait plutôt des battues contre les arabes, on sauverait peut-être la France.» (Elie Quisefit, candidat FN dans le canton de Narbonne-3, dans l’Aude, qui a ensuite dit regretter ces propos: «C’est un dérapage, mais ce n’était pas du racisme, plutôt une exaspération.»)

«Tous à Paris le 5 octobre #LMPT. L’homosexualité n’est pas une norme, C’EST UNE DEVIANCE ! ! #NoPasaran.» (Jean-Marc Buccafurri, candidat FN dans le neuvième canton de la Seine-Saint-Denis)

A propos de Darius, le jeune rom tabassé en juin 2014 par des jeunes de Pierrefitte-sur-Seine, et retrouvé agonisant dans un chariot à roulettes: «On pourrait aussi arrêter [son] traitement […], non ? D’autant plus que le parasite n’a jamais cotisé à la sécu ou même payé une assurance…» (Gilles Ferrière, candidat FN à Plélo, dans les Côtes d’Armor).

Nous sommes tous en capacité d’empêcher ces idéologues d’arriver au pouvoir démocratiquement. Il ne suffit que de dix minutes et d’un bulletin de vote. Pensez- y longuement dimanche prochain.

Isabelle BELLET

Publicités