Fermeture de la piscine : des enfants sacrifiés, une histoire oubliée

Au-delà des questions que l’on peut légitimement se poser sur les raisons de voir disparaître la piscine municipale, les décisions B. Beschizza et son équipe ont des conséquences très concrètes :

  • Où les enfants vont-ils apprendre à nager ?

Beaucoup d’entre nous, avons fait nos premières brasses, au cours de notre scolarité à l’école primaire, dans les bassins de ce centre nautique. Apprendre à nager est un élément pédagogique important (apprentissage d’une technique, maîtrise et contrôle de soi) . Ne pas savoir nager peut être un élément d’exclusion du groupe et c’est  aussi être en insécurité.

  • Aller nager avec ses amis à la piscine d’Aulnay était également synonyme d’amitié, de partage, d’émotions, c’était un élément social structurant dans un lieu où les habitants de tous les quartiers de notre ville se cotoyaient.
  • Cette piscine était une fierté pour de nombreux aulnaysiens.Ne disait-on pas qu’elle était l’une des plus belles d’Ile-de-France ? Elle fait partie du patrimoine et de l’histoire de notre ville. A ce titre, elle est aussi importante pour l’attractivité de la ville que les lieux culturels ou sportifs,  le Parc Ballanger ou les 4 fleurs décernées pour le fleurissement de la ville.

La détruire, c’est tourner le dos à l’éducation de nos enfants et au patrimoine de notre ville.

Mais quel est donc le splendide projet du maire dévoilé dans une lettre distribuée à l’ensemble des aulnaysiens ? Depuis cette action de communication, un appel d’offre a été lancé pour la construction d’un centre nautique nouvelle génération. Sur quel terrain ? Avec quels moyens ? On sait qu’il s’agira  d’une piscine privée aux tarifs exorbitants, de mauvaises surprises en perspective pour les familles après les fortes hausses des tarifs du périscolaire…

La plus grande opacité persiste à tous les niveaux : combien aurait coûté une réparation du centre nautique actuel, bien loin des 20 millions d’euros affichés par le Maire – quelles sont  les solutions envisagées dans un proche avenir ? La vérité  sera-t-elle  présentée et discutée avec la population ?

Philippe GENTE

Publicités