Nouveau PLU, Aulnay perdante!

Le maire expose fréquemment, à Aulnay au cours de réunions publiques ou sur les ondes lors d’interviews, ses principes à propos du logement et sa vision de l’aménagement de la ville.Revenons sur la réunion publique organisée par des associations au Parc Dumont le 15 octobre au soir ayant pour thème le nouveau PLU (Plan Local d’Urbanisme).

La salle était comble, les personnes présentes bien attentives et bien silencieuses. Rien à voir avec les protestations bruyantes de certains (toujours les mêmes) les années précédentes. Et pourtant, la présentation du nouveau PLU en a surpris plus d’un….

Le maire est arrivé en force, avec son cabinet et ses élus. Il s’est adressé à la salle pendant dix minutes, prise de parole soldée par de faibles applaudissements nourris avant tout par son entourage.Deux idées fortes du Maire qui reviennent à chaque réunion :  il y a assez de logements sociaux  et « la mixité sociale, ça ne marche pas ».

Ainsi, il déclare à la réunion du 15 octobre : «moi, j’en ai marre qu’on me culpabilise en tant que maire d’Aulnay-sous- bois sur le social ….. il y a 35,8% de logements sociaux, alors la morale à deux balles de certains qui m’expliquent qu’il faut faire des efforts !….J’ai toujours eu pour philosophie personnelle de dire que la mixité sociale, ça ne se décrète pas…. ».Propos repris et complétés sur France info :« la mixité sociale ne se décrète pas, c’est au niveau local qu’on va mettre en place des outils pour que les gens se rencontrent … ».

En fait, on ne veut pas que vous viviez ensemble mais on va vous dire comment vous rencontrer….

Le contexte aulnaysien a été rappelé par les associations au travers du bilan du PLH : une grave pénurie de logements à Aulnay causée par  des constructions en panne depuis 25 ans. De 2000 à 2005, 66 logements puis 200 par an de 2008 à 2014 mais la récente reprise n’a pas été suffisante pour compenser l’énorme retard.

Situation critique dûe également à une augmentation du nombre de ménages, les enfants nés à Aulnay ayant fondé à leur tour une famille. Il y a environ 1 500 ménages en sur-occupation.

Ce que le nouveau PLU prévoit :

-des constructions le long des grands axes de circulation tels que Mitry-Princet et dans le quartier de la gare actuelle. C’est une reprise des principes que nous défendions.

Mais par contre : disparition de la piscine, remplacée par des immeubles de 5 étages

-des constructions sur les espaces verts proches du vélodrome

-une densification des quartiers nord et la création d’un nouveau quartier d’habitat sur les terrains de PSA (1/3 de sa surface en logements avec possibilité de tours de 44 m)

– une route à travers le Parc Ballanger pour relier les quartiers, sacrifiant un parc situé pourtant en Zone Naturelle.

Concernant le PLH (plan local de l’habitat), il a été rappelé à la réunion le manque d’informations de  la mairie sur le type et le nombre de logements.  Actuellement les seuls logements  sociaux prévus, en nombre limité, sont exclusivement situés dans les quartiers nord.

Des voix se sont élevées côté Association et dans la salle pour rappeler la nécessité de construire des logements sociaux pour les familles aux revenus modestes mais aussi pour les jeunes aulnaysiens qui cherchent à s’installer sur la ville et pour les classes moyennes.

Aussi, nous tenons à réaffirmer quelques grands principes que nous avons soutenus durant 6 ans.

– Le manque de logements est crucial à Aulnay , il faut construire mais en tenant compte des leçons du passé. Faire un développement séparé des quartiers, c’est créer d’une part des ghettos avec tous les problèmes que l’on connaît et d’autre part des zones pavillonnaires craignant sans cesse pour leur tranquillité.

Or, la mixité sociale, çà marche. Nous en avons un bel exemple au7 rue Jules Princet dans un immeuble collectif où il a été possible de faire du beau pour tous, locataires et propriétaires réunis.

– Préserver les zones pavillonnaires tout en construisant de petits immeubles, du commerce et des services, le long des axes et près des transports en commun.

– Prévoir de nouveaux logements sociaux, parce qu’il en manque, dans des opérations d’habitat collectif, mieux répartis sur la ville, en privilégiant les petits appartements F1 et F2 et les logements de type PLS, faire vivre le parcours résidentiel qui a été stoppé il y a 25 ans.

Ils ont été nombreux à rappeler pendant la réunion Salle Dumont qu’ils avaient tous été locataires du privé et de logements sociaux il y a 25/30ans, pour devenir ensuite propriétaires à Aulnay.

– Préserver le patrimoine des espaces verts et naturels de la ville, paysagé et urbain qui contribuent à la qualité et à l’attractivité de la commune.

– Redonner toute sa place aux piétons, aux modes de circulations douces dans l’espace public.

Fin Septembre, le Préfet a émis de fortes réserves sur le nouveau PLU en dénonçant notamment le manque de mixité sociale et en demandant très clairement un rééquilibrage territorial.

Le débat c’est aujourd’hui, en ce moment jusqu’au 7 novembre 12 h. Nous vous invitons à aller voir l’enquête publique sur la révision du PLU qui se déroule au centre administratif et d’y inscrire votre avis. L’avenir de notre ville doit s’écrire avec vous, pour vous et ne doit pas être le reflet d’une vision personnelle et partisane !

Evelyne DEMONCEAUX

 

 

Publicités