Le mensonge

Pendant la campagne municipale chaque candidat a présenté un projet, une vision aux aulnaysiens.

Le maire actuel a fait de nombreuses promesses, 18 mois après son élection qu’en est-il ?

Bruno BESCHIZZA, nous nous engageons à :

« Profiter de la réforme des rythmes scolaires pour développer une aide individualisée pour les enfants en difficulté et développer pour tous des activités favorisant la réussite scolaire »

MENSONGE : échec total de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, absence d’activités, abandon du périscolaire à un prestataire, forte hausse des tarifs (cantine, périscolaire, centres de loisirs).

Bruno BESCHIZZA, nous nous engageons à :

« Soutenir les associations en simplifiant les démarches administratives »

MENSONGE : baisse importante des subventions, système de réservation complexe tarif exorbitant pour la location des salles, du matériel et des autocars.

Bruno BESCHIZZA, nous nous engageons à :

« Répondre au besoin en logement des aulnaysiens »

MENSONGE : Arrêt des projets de construction de logements locatifs, absence de mixité sociale, concentration des logements  sociaux dans les quartiers nord.

Bruno Beschizza, nous nous engageons à :

« Mettre en place une ligne téléphonique directe : « Allo Monsieur le Maire », ainsi qu’une permanence sur internet avec le  maire pour exposer sans intermédiaire les problèmes rencontrés. »

MENSONGE : Un Maire présent partout…sur les plateaux de télé, mais pas pour les Aulnaysiens : suppression du service audience à la population.

Bruno BESCHIZZA nous nous engageons à :

« Protéger tous les aulnaysiens, nos aînés et les personnes les plus fragiles doivent faire l’objet d’une écoute et d’une attention particulière ».

MENSONGE : •Le service social sacrifié  par la suppression de la convention Ville / Département, des antennes sociales fermées, les familles renvoyées vers d’autres villes.

Bruno BESCHIZZA :

« Les moyens nécessaires seront enfin  mis en œuvre afin que l’insécurité recule  »

MENSONGE : abandon du projet du nouveau commissariat, des résultats bien loin de la communication municipale.

Oussouf SIBY

Publicités