Consultation sur la semaine scolaire pour 2018-2019 : 4 jours pour cocher les bonnes cases !

Les élèves aulnaysiens ont rapporté chez eux la semaine dernière, un feuillet à faire remplir par leurs parents intitulé « consultation rythmes scolaires 2018-2019 »
On se rappelle la pseudo concertation en février 2017 ! les parents n’avaient eu que 3 jours pour se prononcer sur un document de 13 pages présentant différentes organisations de la semaine pour la rentrée 2017, tenant compte du mercredi matin de classe et fixant la place et la durée des NAP ( Nouvelles Activités Périscolaires )
Il en est de même pour la rentrée de 2018. L’organisation des temps scolaire et périscolaire soulève pourtant de nombreuses questions mais le maire et ses élus, contrairement à l’ancienne municipalité, n’ont jamais souhaité mettre en place des groupes de réflexion réunissant les enseignants, les représentants de la mairie, les services municipaux, les associations, l’IFAC et les parents. Lire la suite

Publicités

Huit élus mis en examen pour avoir condamné l’arrêté du maire d’Aulnay-sous-Bois s’opposant à la prévention contre le sida !

Communiqué des élus PS-PCF-PRG d’Aulnay-sous-Bois convoqués ce mardi 9 janvier 2018 au Tribunal de Grande Instance de Paris pour avoir en novembre 2016 condamné l’arrêté pris par le maire s’opposant à une campagne nationale de lutte contre le sida.
Perdant sur le terrain judiciaire, puisque le tribunal administratif a jugé cet arrêté illégal et jugé sévèrement par le Défenseur des Droits, B.BESCHIZZA choisit de s’attaquer à ses seuls opposants locaux.

Ci-dessous le communiqué:

Fin 2016, B. Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois, déclenchait une polémique nationale par un arrêté interdisant sur l’ensemble de la commune la présence des affiches de la campagne de prévention contre le sida engagée par le Ministère de la santé.

Vilipendé par nombre d’associations, notamment de défense des homosexuels, par des personnalités médiatiques dans plusieurs émissions de télévision et de radio, par des artistes ainsi que par la Ministre de la santé de l’époque, B. Beschizza a choisi, avec un grand courage (!), de ne s’attaquer par voie judiciaire qu’à ses opposants politiques locaux et à trois blogueurs aulnaysiens. Lire la suite

Un nouveau commissaire à Aulnay !

Olivier Simon va prendre le commandement de la circonscription Aulnay-Sevran à compter du lundi 8 janvier 2018, en remplacement de Vincent Lafont en poste depuis 2014. Ce changement intervient dans le cadre d’une obligation de mobilité tous les 3ans dans ce type de poste.
Le nouveau commissaire d’Aulnay, Olivier Simon connaît bien la Seine-Saint-Denis. En effet il a dirigé le Commissariat de Clichy-sous-Bois puis des Lilas. Plusieurs élus de sensibilités politiques différentes et des responsables associatifs louent sa proximité avec la population ainsi que sa disponibilité.
Cela tombe bien, face à la montée des tensions exacerbé par l’affaire Théo, notre ville a besoin d’un dialogue apaisé et constructif entre la police et la population.
Ainsi le nouveau commissaire aura fort-à- faire, nous lui souhaitons une pleine réussite dans ses nouvelles missions au service des Aulnaysiens.

Bonne année 2018 !

A l’aube de cette nouvelle année, dans un monde instable où les conflits et les catastrophes se multiplient, nous n’oublions pas ceux qui souffrent et formulons pour chacun des vœux de paix et de fraternité.

Fermement attachés aux valeurs de justice, d’égalité, de solidarité , nous souhaitons que 2018 vous apporte le meilleur, santé et bonheur, pour vous et vos proches.

L’équipe d’Aulnay mérite mieux

Signature de l’acquisition des terrains PSA: 3 ans de perdu !

Lors de la cérémonie officielle du 30 novembre, le Maire a commencé son discours en détaillant les négociations menées depuis son élection. On ne s’attendait pas à ce qu’ il évoque le travail accompli par l’ancienne municipalité depuis la fermeture de l’usine en 2012 mais sa caricature des actions menées était particulièrement scandaleuse!
Il aurait trouvé en 2014 un dossier au point mort, des relations rompues entre la Ville et PSA avec le double risque de terrains en friche pour longtemps ou livrés à la spéculation immobilière. Il n’y aurait eu pour seule action qu’ une simple banderole de soutien aux salariés de PSA flottant sur l’hôtel de Ville !

Bien sûr, en Mars 2014, tout n’était pas réglé, il fallait poursuivre les négociations. Mais en réalité, l’ancienne municipalité conduite par Gérard Segura, les élus de toutes les sensibilités politiques et Daniel Goldberg ont posé les jalons aboutissant à la signature actuelle : éviter la spéculation et poser les bases d’ une opération d’aménagement d’initiative publique. Lire la suite

Signature officielle de l’acquisition des terrains PSA et présentation des grands projets d’Aulnay-sous-Bois : des élus de la République exclus par B. BESCHIZZA.

La cérémonie a eu lieu ce jeudi 30 novembre à 11 h30 à l’Espace Pierre Peugeot, sur invitation du Maire Bruno Beschizza et du Directeur Général Etablissement Public Foncier d’Ile de France ( EPF) Gilles Bouvelot.
Pour l’occasion, le Maire avait dressé une liste d’invités triés sur le volet, des personnalités telles que le Préfet de la Région Ile de France Michel Cadot, l’ensemble des élus de la majorité dont le nouveau député et la sénatrice, les représentants du Grand Paris Aménagement et de très nombreux chefs d’entreprise, commerçants, services de la Ville …
Puis il y avait les autres, les exclus, les indésirables : les conseillers municipaux de l’opposition de gauche et de la nouvelle opposition LREM… et les oubliés, notamment les représentants des associations de la Ville. Quant aux anciens salariés de PSA, le Maire a demandé qu’ils soient applaudi pour leur travail … mais ils étaient absents.
Evelyne Demonceaux, conseillère municipale PS a pourtant décidé d’assister à cet événement qui clôt un travail de longue haleine depuis 2011. Toutefois l’ élue a immédiatement été arrêtée dans le hall d’entrée par le Directeur général des services qui lui a demandé de sortir, n’étant pas invitée ! Mais pour elle, il n’était pas question « d’obéir » à cet ordre et après avoir été rabrouée sèchement par le Maire, elle est rentrée dans la salle. Nous avons appris par la suite que les élus LREM avaient été refoulés par la police municipale sur ordre de B.BESCHIZZA.
Voilà bien une fois de plus l’ attitude scandaleuse du Maire, qui sans aucun état d’âme, n’hésite pas à jeter dehors des élus de la République qui ne sont pas de son bord politique. Lire la suite

Rénovation urbaine de la Rose des Vents: historique et point sur la situation actuelle

Le Galion cristallise ces dernières semaines des avis opposés voire fantaisistes pour certains.
Nous tenons à revenir sur les faits :
En 2000, le Galion, totalement délaissé par le Logement Français est dans une situation catastrophique avec des commerces déjà bien dégradés et des commerçants très endettés.
Gérard SEGURA, alors Conseiller Général, se bat aux côtés des commerçants pour sauver leur situation et obtient du Logement français un moratoire sur leurs dettes.

En 2004, l’ANRU 1 est lancé (320 millions). Malheureusement, le Maire Gérard GAUDRON n’ y intègre pas la totalité de la démolition du Galion, ce qui posera problème par la suite.
Lorsque Gérard SEGURA est élu Maire en 2008, le PRU a très peu avancé et en 4 ans, les prix des travaux ont augmenté alors que l’enveloppe pour la Ville reste identique à celle de 2004.
G.SEGURA et ses élus doivent par conséquent revoir la programmation des travaux et font les choix suivants : rénover tous les logements de la Rose des Vents, Vent d’Autan compris, tout en oeuvrant pour obtenir les moyens nécessaires à la démolition du Galion et des 2 tours.
Notre position est claire : nous sommes POUR démolir cet ensemble très dégradé aux logements inadaptés, aux sous-sol murés depuis 20 ans, une structure qui favorise l’insécurité et des trafics en tout genre dont les habitants souffrent depuis trop longtemps. Lire la suite

Affiches de prévention du sida : la justice donne tort à B. Beschizza et annule son arrêté

Le 21 novembre 2016, B. Beschizza décidait par un arrêté municipal pris sans aucune concertation, d’interdire sur la ville la diffusion d’une campagne nationale de prévention contre le sida. Il estimait que des affiches montrant des couples d’hommes s’enlaçant était « contraires aux bonnes mœurs » et qu’elles portaient « atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse ». A grands renforts de communication, il s’engageait, avec d’autres maires L.R. dans tout le pays, dans une vision rétrograde de la société.

La réprobation enfla dans l’ensemble du pays, dans les médias, dans les milieux professionnels de la santé et de nombreux aulnaysiens ont été choqués de voir notre ville de nouveau associée à une polémique qui dégradait l’image de la commune. Lire la suite

Présence tardive des enseignants dans les écoles : la lettre « hors sol » de la mairie

Fin septembre, une lettre signée de l’adjointe au Maire chargée de l’éducation a été adressée aux directrices et directeurs d’école maternelle et primaire précisant l’occupation des locaux scolaires.
«le personnel en charge de l’entretien et de la maintenance des locaux rencontre dans certaines écoles des difficultés pour effectuer leurs tâches … les locaux étant régulièrement occupés avant et après les heures de cours par le personnel enseignant.
Je vous rappelle que l’occupation des locaux scolaires avant 8h20 et après 17h30… doit faire l’objet d’une demande spécifique… la demande est effectuée sur le formulaire habituel de mise à disposition des locaux scolaires …»

Comme de nombreux enseignants, nous avons réagi à cette lettre pour le moins «maladroite»: Lire la suite

Le Conseil citoyen d’Aulnay lance le Fond de participation des habitants

Les Conseils citoyens sont des instances de participation citoyenne instaurées par la loi Lamy en 2014 dans les quartiers dits prioritaires . A Aulnay il a été mis en place il y a maintenant deux ans. Il a décidé de porter le Fond de Participation des habitants (FPH).

Le Fonds de participation des habitants (FPH) doté financièrement par l’Etat et les collectivités locales,  permet de financer des projets ponctuels allant jusqu’à 800 euros qui contribuent au renforcement du lien social dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Les objectifs sont multiples:
-Donner les moyens aux habitants, constitués ou non en association de – participer à la vie de leur quartier ;
-Construire et accompagner  des projets portés par des habitants  contribuant à l’animation du quartier ;
-Améliorer le cadre de vie
-Développer des échanges intergénérationnels entre habitants. Lire la suite