B. Beschizza et ses élus votent CONTRE le vœu pour la défense de l’hôpital Jean Verdier !

Au conseil municipal du 18 juillet, un vœu pour la défense de l’hôpital a été présenté par Miguel Hernandez pour les élus PCF auquel se sont associés les Elus PS et Radicaux. Il est en effet primordial à l’heure où le personnel hospitalier, partout en France, dénonce depuis des mois une situation de plus en plus critique, de protester dans nos villes contre le démantèlement de J.Verdier au profit d’Avicenne, de demander des investissements pour le pôle mère-enfant et des moyens supplémentaires pour les urgences.
Or, la lecture du vœu à peine terminée, l’adjointe à la santé Mme Lanchas-Vincente et la sénatrice Mme Delmont-Koropoulis, contre toute attente, ont fait un plaidoyer pour défendre l’ARS Agence Régionale de Santé, justifier ses regroupements et donc les fermetures de services ! Lire la suite

Publicités

Ce qui dérange dans la future piscine à plus de 37 millions …

Au CM du 18 Juillet, nous avons assisté à la présentation du contrat pour la conception, la réalisation et la gestion de la future piscine par le Groupement ESPACEO.

L’investissement déjà surdimensionné de 25 M puis 32 M grimpe à 37,4 M impossible à financer par le budget ville. Il nécessite un contrat Public /privé contraignant la ville à verser une contribution globale de 78,4 M pour 25 ans.(19,3 M de participation à la construction et 59,1 M de contribution investissement – exploitation.)

La Ville déboursera donc pour ce centre nautique près de 3 M par an.

Et on ne peut pas dire que le risque zéro n’existe pas. Qui paiera en cas de déficit ?

Le ticket d’entrée de la piscine est fixé à 4,80 €. On est déjà presque à 5€, pour une famille de 4 personnes, c’est un budget non négligeable de 20 € , nettement supérieur à ce qui se faisait par la municipalité auparavant !

Quant aux espaces bien-être (15 € la séance) et la remise en forme (17 €), ils ne seront fréquentés que par les plus aisés, des aulnaysiens ou les habitants de communes voisines qui pourront bénéficier des mêmes tarifs, ce qui ne semble pas juste pour les aulnaysiens.

De plus, le contrat prévoit la révision des tarifs en cas de baisse de fréquentation ou de charges plus importantes. Si la municipalité refuse les augmentations du délégataire, elle devra inscrire à son budget la subvention complémentaire. C’est donc bien les aulnaysiens qui paieront.

A propos des jours et horaires, les séances en nocturne sont une bonne idée mais nous sommes sidérés de constater que l’ouverture le week-end est réduite (le samedi fermeture de 12 à 14 h et le soir 18 h au lieu de 20 h, piscine fermée le dimanche durant toute l’année scolaire, uniquement ouverte durant la période estivale).

C’est un point à éclaircir car aucune réponse n’a été apportée par le Maire au CM qui semblait même découvrir cette bévue, tout comme sa 1ère adjointe Séverine Maroun. Faudra-t-il que la Ville augmente sa participation financière pour que le prestataire accepte d’ouvrir davantage le dimanche durant l’année scolaire ?

Assistera-t-on comme dans d’autres piscines en DSP à la recherche permanente de rentabilité du gestionnaire ? pour exemple, les maîtres nageurs font sortir le public présent dans un bassin pendant 1h pour que les 15 personnes ayant payé un cours puissent l’utiliser. Même question pour le dimanche : la piscine est-elle réellement fermée ou cette journée hors période estivale est-elle réservée au délégataire pour diverses utilisations privées plus rentables que l’ouverture au public ? C’est là un véritable danger !

B. Beschizza et ses Elus ont fait le choix de doter la Ville d’une piscine pharaonique, avec des aménagements modernes et conséquents mais les aulnaysiens avaient-ils besoin d’un équipement de prestige surdimensionné qui reviendra au minimum à 78,4 M ?

Les municipalités précédentes pratiquaient une politique plus sociale, avec des tarifs bas pour faciliter l’accès à une piscine remarquable par son architecture et ses possibilités. 9 M étaient nécessaires pour la sauver tout en la mettant aux normes et pourquoi pas un peu plus pour créer de nouvelles installations ? Cela aurait permis de gagner plusieurs années pour réouvrir et permettre aux enfants d’apprendre à nager.

Une école confessionnelle musulmane, hors contrat à ce jour, ouvrira en Septembre 2018.

Etape par étape, l’association aulnaysienne EMJF, Espérance Musulmane de la Jeunesse Française a réussi à obtenir de B. Beschizza la cession de l’ancienne école publique Bougainville pour la création de son école.
-1ère étape en Juillet 2017, B. Beschizza et ses élus prononçaient la désaffection et le déclassement de l’ école publique Bougainville vide depuis 2007, prêtée depuis 2010 à l’EMJF. Les élus de l’opposition avaient voté CONTRE car on pouvait à tout moment récupérer cette école en fonction des besoins et inquiets d’une vente possible à l’EMJF.
B. Beschizza avait alors répondu: «je m’engage à ne pas faire de cession »… «il n’y aura pas de cession, la parole d’un maire devant ses élus en Conseil Municipal». Lire la suite

Réponse à la nouvelle provocation douteuse de M. Chaussat.

M. Chaussat Adjoint au Maire, voulant démontrer un soi-disant gaspillage de la municipalité précédente, voire pire, déclarait au dernier conseil municipal que l’épargne brute de 22,4 millions en 2007 au départ de G. Gaudron , chutait à 9,2 M en 2014 au départ de la gauche et s’indignait « Mais où est donc passé l’argent ? ».
Mais que dites-vous M. Chaussat ? qui a préparé le budget 2008 ? L’équipe de G. Segura au lendemain de son élection n’a pu modifier le budget qu’à la marge, d’autant plus que vous aviez déposé un recours qui bloquait ses actions. Il vous faut donc assumer l’épargne brute de 2008 qui a chuté à 12,9 M au lieu des 22,4 M de 2007 ! Une différence qui relativise vos propos ! Et fin 2017 ? seulement 7 M d’épargne brute !

Mais où est donc passé l’argent sous l’ancienne mandature ? Eh bien nous allons répondre à cette provocation douteuse ! Lire la suite

Place J.C Abrioux ex Camélinat : un parking souterrain contesté à 6,3 millions d’euros.

Au conseil municipal du 18 juillet, nous avons pris connaissance, par décision du Maire, du lancement de la conception – réalisation du futur parking souterrain sous la place.
Bouygues Bâtiment Ile de France a remporté le marché et devrait construire un parking de 102 places sur 2 niveaux pour 6,3 M d’euros dans un délai de 19,5 mois (7 de conception, 12,5 de réalisation). Un prix exorbitant qui met la place de parking à peu près à 62 000 € ! Lire la suite

Message des Elus PS et Radicaux suite au décés d’une aulnaysienne de 9 ans

C’est avec une extrême émotion que nous avons appris le drame survenu à la base de loisirs de Buthiers, le décès de la petite fille de 9 ans lors d’une baignade.
Les mots nous manquent pour exprimer notre compassion à sa famille et à ses proches et sommes de tout cœur avec eux dans cette douloureuse épreuve.
Nous pensons également à l’immense peine de ses petits camarades qui viennent de vivre un drame et à leurs parents extrêmement choqués.
Nous sommes profondément surpris qu’il n’y ait eu aucune communication, aucune explication sur les circonstances de cet accident aux familles dès le retour du centre de loisirs. Nous affirmons qu’une simple discussion avec les enfants et les parents sera insuffisante pour les aider à comprendre et à surmonter cet accident dramatique.
Une équipe de psychologues devrait déjà être auprès d’eux et nous appelons la municipalité à faire le nécessaire le plus rapidement possible.

Nous tenons à présenter nos sincères condoléances à la famille et aux proches.

Bravo à l’équipe de France, Championne du monde !

Bravo à ces 23 jeunes qui ont fait preuve d’un formidable esprit d’équipe et de qualités mentales qui visaient la réussite collective et non l’exploit individuel. Et bravo à Didier Deschamps qui a su rassembler, fédérer et emmener ses joueurs dans une équipe gagnante !

C’est la victoire d’une équipe à l’image de la société française, multiculturelle et pleine de ressources. Huit joueurs sont issus des banlieues dont Kylian M’BAPPE, Paul POGBA, N’Golo KANTE et Samuel UMTITI qui, de par leur diversité, nous ont administré la preuve irréfutable que la différence est une extraordinaire richesse.

Aujourd’hui, comme en 1998, la France savoure l’exploit de son équipe nationale métissée. C’est l’un de ces rares moments de bonheur collectif où tout un pays se retrouve dans une gigantesque fête multicolore.

Mais cela n’efface en rien les difficultés actuelles, notamment dans les quartiers populaires, ni les discriminations, ni l’intolérance grandissante d’une partie de la population. Il faut prolonger ces moments de joie et de fierté nationale par la quête d’une meilleure cohésion et ne pas se satisfaire d’une fête de quelques jours.

Vive la France républicaine solidaire et unie dans le respect mutuel et le bien-vivre ensemble !

Suite au tract « Notre place Abrioux », quelle véracité accorder aux informations des blogs Aulnaylibre et 93600infos.fr ?

Deux blogs locaux Aulnaylibre (fondé par l’Adjoint au Maire chargé du budget) et 93600infos.fr (blog de la personne chargée de la communication web de la mairie) ont publié courant Juin un tract non signé concernant le projet d’aménagement de la Place J.C Abrioux ex Camélinat.

C’est un tract qui vante le projet du Maire en montrant la Place AVANT (photo d’une place sans voiture un jour de fête)- AUJOURD’HUI (photo de véhicules au 1er plan) et DEMAIN (croquis séduisant d’une place vide, de grands arbres et d’immeubles de standing).

Mais le hic, c’est que ce tract, soucieux d’accumuler les bons points en faveur du projet municipal, en fait beaucoup trop, avec des informations erronées et des « oublis » !

Incroyable mais vrai, le tract pirate le logo de l’Association Aulnay Environnement en créant un logo très ressemblant par le nom, la graphie et les couleurs. Lire la suite

Pour que Aulnay reste Aulnay !

A grand renfort de communication payée par nos impôts, B. Beschizza veut persuader de la justesse de ses choix. Pourtant, les Aulnaysiens n’en recueillent aucun côté positif.

Sur l’éducation, ce sont de multiples volte-faces depuis 2014, surtout par soucis d’économie, et rien pour compenser le passage à la semaine de 4 jours, qui correspond à un mois d’École en moins. Les TAP sont supprimés et les tarifs des activités périscolaires augmentés.

Pour l’aménagement, c’est un développement séparé des quartiers qui est mis en place, avec le refus de toute mixité de l’habitat et la construction massive de résidences de luxe qui ne permettent pas aux classes moyennes ou modestes de se loger.

La démocratie locale est en berne avec l’exclusion de ceux qui ne font pas allégeance : filtrage politique du public lors du dernier Conseil municipal, traitement différencié des élus dans l’accès à l’information et aux initiatives municipales, des poursuites judiciaires payées par les contribuables ou des conseils de quartier de propagande pour des projets déjà décidés (piscine, place Camélinat, terrains PSA,…).

Et même sur la sécurité, les choix discutables et très coûteux  montrent leurs limites, comme nous l’a rappelé malheureusement l’actualité récente. La sécurité, ce n’est pas que des caméras et des verbalisations, c’est aussi une présence humaine accrue sur le terrain, de prévention et de dissuasion.

En plus, le parti LR dérive maintenant vers des valeurs nationalistes et le repli sur soi. Nous ne voulons pas que, après avoir voulu transformer notre ville en Sarkoshow, puis en Fillontown, nous tombions maintenant en Wauquiezcity !

Nous souhaitons un bel été aux petits et grands.

Le « chèque réussite », une aide du Département de 200 € pour la rentrée en 6 ème.

Pour la 4ème année consécutive, le Département de Seine-Saint-Denis reconduit cette mesure exceptionnelle : un chèque de 200 € pour les élèves entrant en 6 ème dans un collège public de Seine-Seine-Denis et domiciliés dans le département.

Cette mesure va au-delà des compétences obligatoires du Département en matière éducative mais vise à encourager la réussite de tous les élèves.

« Cette aide répond aux difficultés sociales des familles de la Seine-Saint-Denis et à l’augmentation constante du coût de la rentrée, en donnant un coup de pouce à leur pouvoir d’achat » a déclaré Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental. Lire la suite